HEADS WILL ROLL.
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 CONTEXTE ▲ Heads will roll.

Aller en bas 
AuteurMessage
Everett Wolf
▲ no time to shine my rusty halo.
Everett Wolf

Messages : 322
Date d'inscription : 12/08/2014
Célébrité : sam claflin
Crédits : avatar© auroohook // signature: samdaily.
Pseudo : soapflakes, minh.
Id Card : thirty-one y.o. - art director for fischer bowman ad.

FIRST RULE: DON'T BREAKDOWN.
Mood: stressed.
Guilty Pleasures: camel's cigarettes, the zombies, drawing, whisky, being @ the office, old stone club, fishing, neil young, ..
Contacts:

CONTEXTE ▲ Heads will roll. Empty
MessageSujet: CONTEXTE ▲ Heads will roll.   CONTEXTE ▲ Heads will roll. EmptyMar 12 Aoû - 22:18

Citation :



▲ ▲ ▲
'How's the city?' 'Dirty'
Being good in business is the most fascinating kind of art.
Making money is art and working is art and good business is the best art.

credits@fyeahmm



NEW YORK, 1961. Dehors, en ce mois de janvier, la pluie tombait comme si c'était le dernier jour de l'homme sur terre. Toutes les fenêtre étaient fermées et les seuls échos que l'on pouvait entendre étaient ceux du vent contre les vitres et John F. Kennedy, nouveau président des Etats-Unis qui était sur toutes les télévisions allumées. Roger était assis à son bureau, le regard vide et l'esprit perdu dans un recoin de sa tête. Il était l'une des rares personnes qui n'étaient pas intéressées par le successeur d'Eisenhower, ce qui l'importait lui, c'était son travail. Si il désirait s'adonner à celui-ci, ses collègues, eux, étaient beaucoup plus obnubilés par tous les événements politiques du moment et oubliaient presqu'ils travaillaient pour l'une des plus grandes agence de publicité de la ville, négligeant leur paperasse pour "tchatcher" à propos du président. Roger sortit l'une de ses cigarettes de son étui, l'alluma et en tira un coup avant de fermer les yeux, songeant à milles et une choses à la fois. Il fut rappelé à l'ordre lorsqu'un claquement de porte se fit entendre, Rick Fischer venait d'entrer dans son bureau. Le grand blond s'avança vers la table d'alcool et se servit deux verres de Scotch, un qu'il porta à sa bouche, le deuxième qu'il posa en face de Roger. « A quoi penses-tu mon bon vieux Roger? » demanda-t-il tout en s'allumant une cigarette. Ces deux-la travaillaient ensemble depuis dix ans, ils étaient vénérés, à la tête de cette grande agence, se disaient être amis et en quelque sorte ils l'étaient mais... Roger n'osait lui faire confiance. C'était comme ça, dans le milieu des affaires. A part soi-même, on ne peut se fier à personne d'autre au risque de laisser quelqu'un la chance de vous faire tomber. « Shepperd Larkins » répondit-il d'un ton sec. Il but une gorgée de sa boisson et observa la réaction de Fischer. Celui-ci n'exprima aucune émotion, gardant une expression blasée et après un instant, il s'esclaffa, s'étouffant presque dans la fumée de sa cigarette. Il s'approcha et tapota sur l'épaule de son ami. « Ce n'est qu'un bouffon, il va vite tomber! » C'est ce que Roger pensait aussi au départ. Seulement, il savait qu'au fond, si il craignait le pire avec Larkins, c'est parce que ce jeune directeur avait beaucoup de points communs avec le jeune adulte qu'était autrefois Roger. Shepperd Larkins venait d'être nommé directeur de Lanyard & Larkins, une agence de publicité qui ne représentait rien lorsque le père de Shepperd était le directeur mais depuis que son fils ainé avait repris le flambeau, l'agence était devenue une vraie menace pour Fischer Bowman Advertising. Rick s'installa sur l'un des sièges de la pièce. « Moi, ce qui m'inquiète, ce sont les Goldens! ils n'ont pas intérêt à toucher à mon mariage... » avoua-t-il sur un ton soucieux. Les Goldens étaient eux aussi problématiques que Larkins mais cela touchait plus le plan personnel. Depuis peu, des personnes s'amusaient avec la presse à scandale, on ignorait qui elles étaient mais elles savaient toujours tout sur tout le monde; fraude, infidélités, problèmes conjugaux, elles n'avaient aucune pitié et livraient tout sur leur station radio pirate ou encore dans leur journal qu'elles parvenaient à distribuer dans la rue. Roger fit mine d'être désintéressé mais il craignait aussi le pire pour son mariage : si Suzie venait à découvrir qu'il avait une liaison avec Betsy Dwanes, ce serait une catastrophe. Roger laissa échapper un long soupire et se leva, prit sa veste, sa mallette et sa veste et se dirigea vers la porte. « Ferme la porte en partant tu veux bien » il s'en alla alors, laissant son associé derrière lui.

_______________________________
© written by soapflakes.

_________________

for you I'll try, I'll try, I'll try.
I'll pick up these broken pieces until I'm bleeding if that'll make it right
Revenir en haut Aller en bas
https://headswillroll.forum-canada.net
 
CONTEXTE ▲ Heads will roll.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HEADS WILL ROLL. :: EVERYBODY WANTS TO RULE THE WORLD. :: Roll Away The Stone-
Sauter vers: