HEADS WILL ROLL.
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 breakfast club. (r)

Aller en bas 
AuteurMessage
Evie Cohlens

Evie Cohlens

Messages : 165
Date d'inscription : 12/08/2014
Célébrité : jennifer morrison.
Crédits : soapflakes (avatar). - tumblr (sign).
Pseudo : l'oisillon bleu.
Id Card : twenty-six yo. ~ photographer.

FIRST RULE: DON'T BREAKDOWN.
Mood:
Guilty Pleasures: hats of all kinds, white coffee, simon & garfunkel, spend time with his daughter, french movies, bob dylan, bowling, painting.
Contacts:

breakfast club. (r) Empty
MessageSujet: breakfast club. (r)   breakfast club. (r) EmptyVen 5 Déc - 22:12



{ I'll be there for you, like I've been there before. }

Sur un air de Frank Sinatra, sur une rythmique de son allant crescendo, ton regard ne cesse de tourner de faire des allers retours de gauche vers la droite. Puis de droite vers la gauche. Ses clichés photographique te chiffonnaient, ne cessait de te travailler. L’esprit en ébullition, les pensées vont bons trains, nuancer chaque détail pour venir presque chercher la petite bête. Les deux mains posées sur la table de travail de la salle de réunion principale de Cartel & Co, tu observes pour la énième fois l’ensemble des photos. Ces dernières avaient été prises par quelques membres stagiaires sélectionnés pour la saison hivernale. Un stage de quelques mois qui était on ne peut bénéfique et important pour les futurs étudiants qui passeront l’examen. Obtenir et être retenue par une grande enseigne dans le domaine valait son pesant d’or et le bouche à oreille de vos travaux y été pour beaucoup. Techniquement les élèves qui avaient retenu l’attention des assistants photographes étaient plutôt bons, en revanche l’âme des photographies était inexistante, sans ressource, sans passion et sans vie. Tu te redresses finalement de toute ta hauteur, croisant les bras contre ta poitrine, la mine de ton visage neutre, silencieux. Tu sens plusieurs paires d’yeux te sonder de la tête au pied, l’angoisse imprégné les quatre murs de la pièce. « La technique est là, mais cette dernière ne fait pas tout malheureusement. Vous manquez de sincérité, de valeurs et de passion dans vos prises. Je ne peux pas, soumettre cela pour la prochaine exposition des jeunes talents du mois prochain … ». Dis-tu fermement avant d’hausser les épaules tout en te dirigeant vers la sortie. Cependant, juste avant de franchir cette dernière, tu te retournes un sourire confiant peint sur la bouche. « Néanmoins vous avez encore quelques jours pour vous améliorer et me surprendre. ». Répliques-tu tout en les considérant d’un sourire explicite et de marcher en direction de ton bureau. A ce dernier, la secrétaire t’informe que tu as reçu un appel confirmant ton rendez-vous avec  Everett. D’ailleurs en regardant sur ta montre, tu te rends compte que tu es loin d’être en avance. Un bon quart d’heure plus tard, c’est en évitant la foule de badauds que tu parviens à te frayer un chemin en direction de l’entrée de Central Park. Entre midi et deux, c’est vraiment un calvaire. Circuler est vraiment un véritable cirque. Cool Raoul ! Pour ne rien arranger, le froid de saison vient rougir tes joues d’ordinaire blanches et c’est avec les deux mains charges d’une boite de gâteaux tu avances en direction de ton meilleur ami. Ce dernier les mains dans les poches, assis sur un banc s’adonne à la lecture du journal quotidien. « Hé, bien à ce que je vois, j’aurais pu prendre davantage mon temps. ». Déclares-tu amusé tout en arquant un sourcil. Vous aviez pour habitude de déjeuner ensemble en fin de semaine, une coutume qui était restée depuis des années. « Tiens, ta filleule m’a chargé de te remettre ça. Elle a remporté un prix avec son dessert lors d’un anniversaire. ». Tout le monde connaissait Mia généreuse après tout.

_________________

If manners make the man as someone said then he's the hero of the day. It takes a man to suffer ignorance and smile be yourself no matter what they say. w/ sting
Revenir en haut Aller en bas
Everett Wolf
▲ no time to shine my rusty halo.
Everett Wolf

Messages : 322
Date d'inscription : 12/08/2014
Célébrité : sam claflin
Crédits : avatar© auroohook // signature: samdaily.
Pseudo : soapflakes, minh.
Id Card : thirty-one y.o. - art director for fischer bowman ad.

FIRST RULE: DON'T BREAKDOWN.
Mood: stressed.
Guilty Pleasures: camel's cigarettes, the zombies, drawing, whisky, being @ the office, old stone club, fishing, neil young, ..
Contacts:

breakfast club. (r) Empty
MessageSujet: Re: breakfast club. (r)   breakfast club. (r) EmptyMar 9 Déc - 15:22



Se préparant à sortir, Rhett regarda par la fenêtre flouée à cause de la buée, le ciel gris qui s'offrait au New Yorkais aujourd'hui. Un temps qui se marquait par la saison hivernale qui approchait à grand pas au plus grand désarroi du Wolf qui n'était pas de ceux qui appréciaient le froid et la neige. Il ne put s'empêcher de laisser échapper un long soupire plein de désespoir, ce genre de météo, il s'en passerait bien. Cependant, il ne pouvait pas rester chez lui au chaud à ne rien faire, ses responsabilités en tant qu'adulte l'obligeait à aller au travail quasi tous les jours très tôt le matin et revenir tard le soir une fois la ville endormie. Un horaire lourd et plutôt difficile à suivre justifié par son poste de directeur artistique de l'agence de publicité Fischer Bowman Ad. Cela faisait des années qu'il travaillait la et l'ancien directeur venant tout juste de partir à la retraite, la direction a décidé de faire peau neuve avec un jeune, persuadée qu'il pourrait apporter une nouvelle optique à leur section art. Du coup, beaucoup de pression sur les épaules d'Everett jusqu'ici toujours habitué au travail de simple assistant et illustrateur en chef. Du coup, si aller à son boulot était quelque chose qu'il faisait car c'était un devoir, sortir dehors pour voir sa meilleure amie était quelque chose qu'il faisait avec un grand plaisir. Evie était une personne de confiance qui n'avait jamais laissé tomber Everett même dans ses moments les plus difficiles. Elle était très vite devenue une figure emblématique dans sa vie et bien qu'il ne se souvienne plus de quand date leur première rencontre, il sait que la fin de leur relation ne risque pas d'être pour bientôt. Il savait qu'il pouvait tout lui dire et ce, sans avoir peur qu'elle ne lui tourne le dos. De son côté, c'était pareil, Evie avait la plus grande confiance en Rhett, partageant avec lui une complicité digne de d'enfants jumeaux. Enfilant ses gants, son foulard et son chapeau, l'addition des trois accessoires et de son long manteau donnait l'impression qu'il sortait pour combattre le froid sibérien alors qu'en soi, il n'y avait qu'un vent glacial dans les rues de New York. Rhett le savait, il était terriblement sensible au froid, il préférait prendre ses précautions. Arrivé à Central Park, il regarda sa montre constatant qu'Evie était en retard, une mauvaise petite habitude qu'elle ne semblait pas vouloir perdre. Il déroula alors son journal en attendant l'arrivée de la demoiselle. « Hé, bien à ce que je vois, j’aurais pu prendre davantage mon temps. » la voix d'Evie le sort de sa lecture. Il esquissa un sourire. « J'étais justement entrain de lire un article intéressant sur les défauts de la femme » répondit-il en repliant son journal, faisant une petite allusion au défaut de retardataire de la belle. « Tiens, ta filleule m’a chargé de te remettre ça. Elle a remporté un prix avec son dessert lors d’un anniversaire. ». En s'installant Evie tendit un cadeau à rhett de la part de Mia, la fille d'Evie mais aussi la filleule du jeune homme. « Ah Mia! ces jours-ci je suis tellement pris par le boulot que j'oublie même de venir la voir... » dit-il avec sourire rempli de regrets en acceptant le généreux dessert. Il entama alors la dégustation avant de reprendre « Tu lui diras un grand merci de ma part il prit une bouchée puis continua .. Comment tu vas sinon? »

_________________

for you I'll try, I'll try, I'll try.
I'll pick up these broken pieces until I'm bleeding if that'll make it right
Revenir en haut Aller en bas
https://headswillroll.forum-canada.net
Evie Cohlens

Evie Cohlens

Messages : 165
Date d'inscription : 12/08/2014
Célébrité : jennifer morrison.
Crédits : soapflakes (avatar). - tumblr (sign).
Pseudo : l'oisillon bleu.
Id Card : twenty-six yo. ~ photographer.

FIRST RULE: DON'T BREAKDOWN.
Mood:
Guilty Pleasures: hats of all kinds, white coffee, simon & garfunkel, spend time with his daughter, french movies, bob dylan, bowling, painting.
Contacts:

breakfast club. (r) Empty
MessageSujet: Re: breakfast club. (r)   breakfast club. (r) EmptyVen 12 Déc - 18:41

« J'étais justement entrain de lire un article intéressant sur les défauts de la femme ». Te dit-il d’une intonation emplit d’hilarité tout en repliant son journal. Il était plutôt bien placé pour connaitre l’un de tes pires défauts à savoir le manque de ponctualité. Ce dernier n’était jamais grandissant ou étant une fin en soi mais suffisant pour faire perdre patience n’importe qui. En autre, Everett ne l’était pas. Vous auriez pu être liés par le sang que cela n’aurait strictement rien changé à votre lien amical. Tu le mimes tout en grimaçant d’un air enfantin, rajustant ton chapeau noir sur le sommet de ta tête. « L’homme devrait être en tête d’affiche cette année alors, c’est les pires. Insupportable virilité masculine. ». Grinches-tu entre tes dents tout en croisant les bras contre ta poitrine, avant de rire de concert avec ton camarade de toujours. D’ailleurs, tu t’assois à son coté avant de lui donner une boite de gourmandises sucrées. Une attention toute particulière de ta fille âgée de six années, qui avait fait fureur lors d’un anniversaire le week end dernier. La recette en avait ravis plus d’un et sachant que son parrain n’aurait guère le temps de passer la voir avant quelques temps, elle t’avait chargé de lui remettre. Chose faite !   « Ah Mia! ces jours-ci je suis tellement pris par le boulot que j'oublie même de venir la voir... ». Tu secoues la tête en entendant le ton de sa voix, car celui de ta fille était exactement posé sur le même accent. Le jeune homme était la seule présence de confiance et pilier masculin pour elle. Elle retrouvait en la personne de Rhett, une ouverture de parole mais surtout un équilibre qui ne semblait aucunement la gênait quand bien même son père à toujours été inexistant pour elle. Rien que d’y songer, un léger frisson dû à la brise hivernale te ramène à la dernière apparition de Vincent arrivé comme un cheveu sur la soupe une semaine auparavant. Tu fermes les yeux comme pour chasser l’idée de sa présence mais c’est bien plus simple à dire qu’à faire. Ton camarade déguste alors la pâtisserie avec une certaine satisfaction ce qui prouve une fois de plus le talent culinaire de Mia. « Ne t’inquiète pas pour ça, elle a bien compris. D’ailleurs pourquoi crois-tu qu’elle te gave avec toutes ses sucreries et ses soupes françaises ? Elle sait que tu bosses trop et elle veut que tu manges. ». Répliques-tu en rapportant les paroles que la petite puce t’avait rapportée la veille au soir, les joues rouges à cause de la chaleur de la cuisine, des tâches de farine marquant sa robe rouge à carreaux.  « Tu lui diras un grand merci de ma part … ». Marmonne-t-il tout en mangeant un morceau de gâteau et bien entendu tu ne te prives pas pour lui piquer un petit bout, après tout travailler non-stop cela creuse l’estomac. « Ça sera fait. J’ai vraiment l’impression d’être un pigeon voyageur … ». Tu ricanes tout en hochant la tête d’un mouvement amusé. Ces volatiles te font horreur en plus depuis que tu es toute enfant. « Comment vas-tu sinon ? ». Un léger silence s’immisce dans votre conversation, tu hausses les épaules tout en prenant le temps de mâcher le reste de ce qu’il te reste dans la bouche. « La semaine à plutôt mal commencée, mais peu importe j’ai besoin que tu me rendes un service. Tu penses que tu pourrais prendre Mia ce week end ? ». Dis-tu avant de piquer une énième bouchée de gâteau comme pour changer de sujet. Tu n’avais pas envie de parler de celui qui t’avait brisé le cœur et de son retour inopiné. Ton comportement trahissait pas mal de chose surtout pour ceux qui te connaissaient mais tant pis, tu tentais toute de même le coup. « Et toi à part te goinfrer de gâteau ça va ? ». Tu esquisses un sourire, tout en chassant quelques miettes au coin de ta bouche, à se demander qui était la plus goinfre des deux ?

_________________

If manners make the man as someone said then he's the hero of the day. It takes a man to suffer ignorance and smile be yourself no matter what they say. w/ sting
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




breakfast club. (r) Empty
MessageSujet: Re: breakfast club. (r)   breakfast club. (r) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
breakfast club. (r)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HEADS WILL ROLL. :: MANHATTAN. :: Fifth Avenue :: CENTRAL PARK-
Sauter vers: